09/12/2007

EIJBERG EN UN MOT

EIJBERG EN UN MOT

elfe(bois.d'if)06

C’est ça la renommée… on perd nom ou prénom (au choix) et en un mot on sait qui est qui et qui fait quoi. L’amateur de sculpture qui entend le nom d’Eijberg situe immédiatement son œuvre avec exactitude mais je me demande qui se rappelle qu’il eut une formation de céramiste et poursuivit jusqu’à la maîtrise ce métier d’art et de feu. Au fil des années, l’artiste est devenu un homme de bois et de pierre et cette année encore il y ajoute des dessins, des pièces dépouillées mais parlantes dont il a le secret.

Né en 1929, il a exposé pure la première fois en 1965, marquant sa présence de volumes fermes mais chaleureux. Artiste de rigueur, il a dépouillé ses sujets au fil des ans, parfois jusqu’aux limites de l’abstraction mais avec toujours le petit détail qui rend la chose familière.Des femmes, nées de bois précieux ou de pierre tendre, et dont les attitudes souples insufflent la vie à une matière neutre qui en devient troublante. Il y a des maternités esquissées et représentées avec une tendresse pudique mais il y a aussi des animaux. En tous ces êtres nés dans son atelier, il y a in désir d’envol, une grande envie de distanciation par rapport aux choses tout simplement humaines.

Titulaire de prix prestigieux, créateur polyvalent ; Eijberg a dompté le bois et le bronze la pierre et le petit granit, l’artiste nous revient comme toujours à la fin de l’automne pour une grande fête pleine de chaleur qu’il ne faut rater à aucun prix.

Anita NARDON

Galerie ABC,
rue Lebeau 53,
1000 Bruxelles

DU 24/10 AU 29/12/2007
du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30 (sauf 25/12)


13:46 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.