01/04/2007

VALERIE VOGT

VALERIE VOGT

Valérie Vogt - Templum - 104 cm - 2005

Elle a commencé par quelques concours et par une série de collectives dans lesquelles elle a tout de suite occupé la place généralement réservée aux œuvres-choc. Valérie Vogt est une coloriste avant tout et ses masses mouvantes ont une forte présence imprégnée de musicalité.

Elle a, en toute logique, réalisé des pochettes de disques pour le Youth Orchestra de l’Union Européenne tant pour le baroque que pour le jazz. De l’avis du maître Pierre Bartholomée, son travail interpelle vivement les musiciens. Mais les amateurs d’art aussi se sentent concernés par ce rythme jamais violent mais vif, allègre, lumineux.

Il faut souligner que cette artiste (née à Munich en 1968) vient d’un pays où la musique est partout et où la lumière a une densité que nos basses plaines ignorent.Ce ne sont pas les seules traces à suivre pour parcourir son œuvre, il y a une grande force du côté technique, un travail bien « orchestré » et c’est vraiment le terme qui convient.

Adepte des techniques mixtes, Valérie Vogt a le respect des matières utilisées et ne se livre jamais à des mélanges (voire des amalgames) que certains prennent pour de l’originalité.Mise en confiance par diverses présentations, elle a osé des expositions personnelles à Ixelles, Anvers et Montigny-le-Tilleul.

Elle revient à l’Albert Ier qui l’a souvent accueillie dans ses salons d’ensemble depuis 2003 et lui ouvre largement ses cimaises pour une véritable célébration du rythme, de la lumière et de la couleur au moment où la terre refleurit. Cela pourrait s’appeler : Ode au printemps.

Anita NARDON

Galerie Albert Ier,
rue de la Madeleine 4,
1000 Bruxelles
02 512 19 44

du 18/4 au 18/5, 2007
du mardi au samedi de 13h à 19h
dimanche de 11h à 13h


15:46 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.