01/04/2007

BAM Le surréalisme en Belgique

BAM Le surréalisme en Belgique

La première pipe de Magritte
"La première pipe de Magritte"

Le surréalisme en Belgique (1924-2000) c’est une grande épopée qui s’est déroulée à la fois en Hainaut et à Bruxelles, c’est une aventure différente du surréalisme parisien et c’est le sujet de thèse de Xavier Canonne (Thèse en Sorbonne en 2002 sous la direction du Professeur Philippe Dagen).

Cette thèse publiée au Fonds Mercator constitue la base de la présente exposition qu’il est impératif de visiter si on s’intéresse à l’histoire de l’art.

Bam, (création du bureau Ex Nihilo) est le nouveau nom du Musée des Beaux-Arts de Mons, un nom qui prend place dans la catégorie des nouveaux venus résolument actifs en art contemporain à des degrés divers (Muhka, Smak Mamac, PMMK, BPS 22, MAC ‘s, et j’en passe…).

Dans un lieu non pas rénové mais complètement reconstruit par l’architecte Christian Menu, tout est verre, transparence, lumière du jour et rayonnement la nuit. Entre les salles blanches parfois un peu basses à mon goût et des couloirs de circulation pratiques, le visiteur est tenté de sortir et il peut, à chaque étage, aller respirer sur la terrasse. Au dernier étage, c’est un espace qui pourrait servir de restaurant (comme au MIM à Bruxelles).

Et de ce lieu haut perché dans la rue en pente, on a une belle vue sur Mons, sur les maisons voisines autrefois un peu étouffées et on s’y trouve bien protégé du bruit.

Il y avait beaucoup de monde à l’ouverture « presse » présidée par Elio di Rupo = Ministre-Président de la Région Wallone mais aussi Maire de Mons. Le fameux discours académique a été simple car il précédant une longue visite commentée par Xavier Canonne.que l’on sent très à l’aise car véritablement imprégné de son sujet. A côté des œuvres picturales (dont certaines sont à découvrir, on trouve des tracts et manifestes qui attestent de toute la force de ce mouvement surréaliste qui a tant marqué la Belgique (et une grande partie de ma vie mais ça, c’est très personnel).

Dans peu de temps, le BAM ouvrira les salles consacrées aux collections permanentes, le Conservateur en Chef Michel De Reymaeker y travaille, assisté de tout un staff nommément cité dans le livre-catalogue, ce qui est rare et bigrement sympathique.

A noter : un auditorium chaleureux (dédié au souvenir de Raoul Dufour, acteur de la vie culturelle de Mons), un Dynamusée, de l’espace pour le service éducatif, une librairie…

Anita NARDON

BAM –Beaux-Arts Mons,
rue Neuve 8,
7000 Mons

Jusqu’au 19/8
ouvert de 15h à 18h, dimanche de 11h à 18h
fermé le lundi
Information : 065 / 40 53 18
www.mons.be


15:44 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.