05/07/2006

Jean-Pierre Lorand

Jean-Pierre Lorand

Il revient régulièrement aux cimaises avec des propositions de vacances, soit une Grèce lumineuse en blanc et bleu ou encore et c’est le cas cette année, avec une vision rétro de la côte belge au temps où les enfants portaient le costume marin et où le marchand de glaces disputait l’espace à l’orgue de barbarie sur la digue.



Pourquoi le gentil Lorand voit-il toujours les enfants en costume marin ? Un souvenir d’enfance ?
Quoi qu’il en soit, on ne va pas sonner chez Freud…

une exposition de Jean-Pierre Lorand cela se regarde et s’apprécie en toute simplicité.

C’est plein de soleil et parfois de fleurs avec des animaux cachés dans le décor.

Il y eut une période très habitée par les chats mais les enfants les ont un peu supplantés.

Ce n’est pas du naïf, c’est de la poésie, c’est comme un refrain facile à retenir et qui revient vous trotter dans la tête à tout moment.

Dans cette peinture lisse aux contours fermes, un monde de vacances permanentes s’installe comme pour nous inciter à lire les poètes plutôt que la presse à sensation.

C’est ce que quelques « bien pensants » ont décidé d’appeler de la peinture heureuse ... eh bien oui, assez de déchirures et de tableaux qui hurlent, les temps sont durs, soit, laissez-nous au moins un moment de rêve dans l’exposition de Lorand et que ceux qui n’aiment pas aillent voir un film d’horreur, il y en a toujours au programme.

Anita NARDON

Galerie d’Haudrecy,
Zeedijk 779,
8300 Knokke-Le Zoute
tel 050 50 60 90 21

Du 22/7 au 20/8/2006
du vendredi au lundi de 11h à 13h et de 14h30 à 18h

16:13 Écrit par Anita Nardon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.