27/02/2006

Antonio Carmo


une oeuvre récente

de

Antonio CARMO



C’est en mai 1986 qu’il a fait sa première apparition à Bruxelles et tout de suite il s’est démarqué des choses déjà vues.

Peinture, sérigraphie et gouaches se sont succédées au fil des expositions et le style a évolué, la couleur est devenue plus intense et les personnages ont perdu de leur identité souvent orientée vers le social pour être intégrés à une sorte de mouvement nerveux, musical et tendre.

La vie qui bat dans les toiles de Carmo est un tourbillon qui emporte le monde.

Les cheveux des femmmes se déroulent au rythme d’une danse qui devient souvent langoureuse.

Les couples se forment et la tendresse affleure. Et au milieu de cette fête, des détails surgissent, pas plus de un par toile, parfois deux mais ces petites visions fugitives situent les personnages.

C’est une main tendue, un paysage dans lequel on reconnaît un vilage et son clocher, un chat dont le regard sur le monde en dit long sur la sagesse féline par rapport au délire humain.

La dominante des toiles se situe dans des bleus intenses, des tons marins puissants rehaussés d’éclats de toute la gamme du jaune au rouge-orangé.

Peinture-expression d’une vie qui bat, une exposition de Carmo est avant tout une fête car on sent en lui, non la nécessité, mais le plaisir de peindre.

Une définition s’impose pour le travail d’Antonio Carmo « Vivre en peinture ».

Anita NARDON


Galerie Albert Ier,
rue de la Madelene 45,
1000 Bruxelles
tel 02 512 19 44


Du 24 mars au 13 avril 2006
du mardi au samedi de 13h à 19h
dimanche de 11h à 13h
































une oeuvre récente de

Antonio CARMO












17:11 Écrit par Anita Nardon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.